Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

prologue

Ami lecteur, laisse au septuagénaire que je suis devenu, se présenter sommairement car il est difficile et présomptueux de parler de soi. Parti au Maroc en 1947 avec un père instituteur, j'y ai vécu toute ma jeunesse en étant le témoin de comportements...

Lire la suite

chapitre 1

'Aïn Ma'arifa sort de la nuit . Les étoiles qui ont veillé sur la cité sont parties se ressourcer au firmament. Le noir qui s'estompe n'est pas symbole de deuil. Le noir intense rend lumineux l'aura de l'être avançant dans une foi sincère dénuée d'hypocrisie....

Lire la suite

chapitre 2

Le ciel d'orage est zébré d'éclairs. Aujourd'hui, aprés la prière du coucher du soleil, le conseil du bas quartier doit se réunir. Il s'agit de remplacer le responsable de l'école coranique jugé trop subversif. Avant d'être compétent il faut savoir plaire...

Lire la suite

chapitre 3

Hakim n'a pas été élu au conseil de l'école coranique. Il s'éclipsa discrètement. Un grand moment l'attendait . Son épouse Kkadija est sur le point d'accoucher. Arrivé devant son domicile il franchit le seuil de la porte. Chaque demeure possède un petit...

Lire la suite

chapitre 4

Au fil de son âge la grande mosquée est devenue une dame respectée. Elle abrite des ulémas (docteurs de la Loi) courtisans, obséquieux, qui, malgré leurs certitudes d'aller au paradis ont peur de la mort. Le cadavre fait toujours peur au futur cadavre....

Lire la suite

chapitre 5

De la pièce, au fond de la cour de la zaouïa, monte vers le ciel la mélopée lente et saccadée du dhikr créé par Ibn al Hakim. Le dhikr se distingue de la méditation. Il consiste à égréner sur un chapelet une formule courte ou un verset du Coran. C'est...

Lire la suite

chapitre 6

A douze ans 'Ali connaissait le Coran plus par le coeur que par coeur. Son père, Abdelkader, avait été surpris par l'intelligence précoce de ce garçon. 'Ali ne le connût pas longtemps. Ce dernier fût empoisonné. La méthode était radicale pour se débarasser...

Lire la suite

chapitre 7

L'instinct de la mère protège le nouveau né. Blotti dans le ventre de sa mère il dort de son premier sommeil. Le regard de Khadija accompagne la sortie de Fatima . Dans l'obscurité de la pièce se distingue le blanc du châle de la vieille femme, oublié...

Lire la suite

chapitre 8

La petite main a mal. L'étau formé par les callosités de la grande qu'elle guide à travers le sentier montagneux la sert trop fort. Le coeur, plus usé par la vie quotidienne que par les ans, a de la difficulté à tenir le rythme. Il souffre d'avoir pour...

Lire la suite

1 2 3 > >>