chapitre 21

Publié le par delville

,

CHAPITRE 21

Moussa se redresse. Toute spéculation doit disparaitre car elle ne permet pas la communion dans l'instinct. Il construit autour de la tombe une bordure provisoire; dans l'attente d'un tombeau en mosaique. 'Ali, dans sa quète initiatique a détruit le rouge des passions. Il a atteint le blanc en transitant par le noir. En Islam c'est par le blanc que s'opère le passage de la mort physique à la renaissance. Paradoxe tu es au niveau des êtres de lumière, source d'harmonie. Les hommes accomplissent des gestes dont ils ont malheureusement perdu le sens. Par superstition, les différences creusent sur la surface de la Terre des sillons de haine, des sillons d'ou l'Amour, en apparence perdu, est présent dans le coeur anonyme d'hommes mais aussi de femmes. Pourquoi la réalisation spirituelle serait-elle absente de celles qui nous donnent des enfants. La question est prise en compte trés sérieusement.

Un grand nuage assombrit la cour. Le pourtour de la tombe est terminé. La sueur perle sur le visage jeune et grave. Fais que ton coeur perce les nuages d'inconnaissance pour retrouver la Lumière. N'en parle pas si tu en as été irradié pendant un fraction de seconde. C'est par ton rayonnement intérieur que tes frères se rendront compte que la lumière jaillit des ténèbres.

Un silence lourd enveloppe la zaouïa. Moussa s'asseoit et commence à réciter la sourate "YA SIN". C'est la sourate récitée lors de l'ensevelissement d'un défunt musulman. A la fin de la psalmodie il sent une main affectueuse qui lui enjoint de rejoindre les autres disciples en disant "Sidi Al khadir passe". C'est celle de Abderrahim prévenu de la mort de 'Ali par le vol de la huppe. Tandis que Abderrahim rejoint la salle de prière , le regard de Moussa est attiré, ce n'est pas un rève. La tombe s'entoure d'un halo vert entourant un visage de femme. Il s'agit de Zohra l'épouse de 'Ali."Invoque l'Esprit dans le silence de ton rythme . Ton Coeur est le Fils dont tu es le Père. Retourne à l' Essence".

Rabia '714-801) eut un immense rayonnement. Elle explora les sentiers de la mystique soufie. Elle est a première grande voix du soufisme. Il faut citer ses poêmes interprétées par la grande Oum Kalsoum.

Malgré de vives réticences, le soufisme se vit aussi au féminin. Le mysticisme n'est pas affaire de "mâlitude".

L'égalité n'est pas similitude. C'est dans la complémentarité que tout se rejoint. Les femmes assument mieux que les hommes la complémentarité entre tradition authentique et mode de vie. Il est vrai que dans ce domaine les déviances théologiques ont " la peau dure". La possibilité d'une spiritualité féminine est bien vivante, malheureusement méconnue. Elle se doit d'être le fer de lance du combat mené contre la condition féminine sous n'importe quelle latitude.

De nos jours la confusion est grande entre intégrisme, fanatisme et contre pouvoir.

Zohra fût introduite au milieu du cercle et tous se prostèrnèrent en témoignage d'allégeance et d''obéissance.

Quand le halo vert eut disparu Zohra dit " Je suis une femme; il n'est pas dans notre tradition, que le représentant de la confrérie en soit une . J'essaierai d'être toujours la plus discrète possible en toute circonstance. Je continuerai à vaquer à mes occupations tout en étant complètement disponible. Je confie à Tahar la gestion de la confrérie ,à Moussa la direction du wird . Quand à moi , si Dieu m'en donne la force je continuerai l'oeuvre de mon défunt mari"

Le halo disparu , Zohra retourna dans sa petite pièce. En larmes et en prières, elle s'enferma et nul ne la vit d'une semaine.Ce qui fait la noblesse de l'âme humaine, c'est qu'elle porte en elle la lumière émanant du Temple. Du temple il faut chasser les marchands et les trafiquants, c'est à dire tl faut éteindre toutes pensées négatives de notre mental.La Connaissance n'est pas un quelconque système de concepts intellectualisés, une confusion de formules ou un tintammare de mots, mais une révélation en profondeur, expérimentation du Maître Intérieur qui guide l'âme sur le chemin de la Vérité.

La tâche de Zohra est immense. Ibn Arabi rappelât qu'il avait été initié par une femme remarquable du temps ou il était à Murcie. La forme de transmission par Sidi Al Khadir est exceptionnelle. Elle est occultée en général par les hommes. Elle ne peut être que constatée donc adoptée. La confrérie est rattachée à une chaîne initiatique (silsilah) remontant au Prophète. Le soufisme dont l'apogée se situe entre les huitième et treizième siècles. a perdu de son caractère initiatique. L'apport féminin fait retourner le soufisme aux traditions authentiques.Il se doit d'être encouragé. Les disciples sont obligés de taire ce qu'ils ont vu. La sérénité doit faire place à l'étonnement. La quète personnelle nécessite une remise en question permanente. La recherche de la Vérité commence par la reconnaissance de ces erreurs. Toute vérité n'est que parcellaire. Les suggestions psychiques empèchent la réalisation spirituelle. L'homme a la prétention de vouloir tout expliquer en oubliant la magnficence divine.

De son viva nt, 'Ali allait passer de longs moments dans le cimetière et s'asseyait toujours sur la même pierre tombale dont le nom était effacé. De nombreuses personnes lui reprochaient, sans lui en parler, cette attitude. On disait qu'il pactisait avec le Diable. Jusqu'au jour ou un disciple lui en fit la remarque. 'Ali l'emmena, un soir, Une fois sur la tomve l'homme se sentit enveloppé d'une couleur rouge. Une torpeur s'empara de lui. 'Ali attendit qu'il se reveille et tous les deux repartirent sans se parler.

Abderrzhim, malgré sa cécité, se dirige seul dans la zaouïa, Les êtres évolués ont besoin de moins de repères pour connaître et reconnaître leur environnement. Demain, avec l'aide de Moussa, il retournera au tombeau de Sidna Yahya qu'il gardera jusqu'à son dernier souffle.

Avant que la salle se vide Tahar sortit une feuille de sa djellaba. C'était le dernier message de 'Ali:

"Si les soufis ont souvent été par les musulmans orthodoxes, ce n'est pas le Coran qui interdit notre existence

"Mèle toi à ceux qui invoquent le Seigneur, matin et soir, pour attirer ses regards. Ne te sépare d'eux pour courir aprés les plaisirs du siècle. Ne t'associe pas à ceus quue nous avons rendu insouciants de notre souvenir , à ceux qui ne suivent que leurs penchants et dont la vie est une futilité. (Coran (XVIII,28))

Les premiers soufis et les générations suivantes se sont toujours servis du Livre pour affirmer leur état de musulman. Le Soufi participe avec les moyens qui sont les siens à la vie quotidienne. Son but est l'anéantissement de la conscience individuelle sans perdre sa personnalité.

Tous les Grands Maîtres suggèrent les trois phases dans la recherche de la Voie

APPRENDRE A APPRENDRE

APPRENDRE A COMPRENDRE

TRANSMETTRE

Le cherchant lutte contre son ego. Il lui faut faire beaucoup d'efforts pour suivre et respecter un rituel considéré comme long et fastidieux. La tendance du débutant est l'isolement par rapport au monde avec un sentiment de supériorité.

Il y a beaucoup d'appelés et peu d'élus.

Le grand danger est de confondre les dons ou pseudo dons des voyants ou clairvoyants de toutes tendances qui se croient investis de "mission divine ou extra terrestre".

Le Pénétrant a une foi er une dévotion sans faille. Cela ne l'empèche pas d'être dans le doute. Il ne faut pas confondre le doute, l'angoisse et la véritable inquiétude. Celle ci est est un travail permanent permettant la rectification le travail alchimique de réintégration. L'homme est le reflet de l'Unique. Il est devenu son propre miroir.

Quant au Connaissant, c'est celui qui a atteint le degré total de perfection. L'Essence de l'homme est à la fois anéantie et identifiée dans la Réalité Absolue.

L'état spirituel est un phénomène temporaire qui n'est pas toujours pas perçu par le disciple. Il faut être vigilant.

Mon souhait, en fin de vie est que les femmes reprennent le flambeau de la spiritualité en Islam.

Une hospitalisation va me faire arréter cet écrit. Si Dieu me prète vie je continuerai à me battre contre l'ignorance, la haine la violence et la suprématie du "mâle sur la femelle".

Je remercie tous ceux qui auront compris que mon message n'est pas de l'islamophobie, au contraire

A bientôt, Inch Allah. sur le même blog.

Commenter cet article