chapitre 2

Publié le par delville

Le ciel d'orage est zébré d'éclairs. Aujourd'hui, aprés la prière du coucher du soleil, le conseil du bas quartier doit se réunir. Il s'agit de remplacer le responsable de l'école coranique jugé trop subversif. Avant d'être compétent il faut savoir plaire aux autorités. Etre docile est la vertu essentielle prônée par le pouvoir en place. Hakim qui a toutes les qualités requises , tant par sa gentillesse que par le sens qu'il a donné à sa vie sait que, malgré les souhaits de la majorité des parents, il sera éconduit. A coté de la rigidité doctrinale, des musulmans dont la piété n'a pas à mettre mise en cause, essaient, par leur comportement extérieur, de faire passer plus d'amour et de compréhension.

L'Islam est la troisième courant monothéisme. le fondateur est le prophète Mahomet en Arabie au VII ième siècle. Le livre sacré est le Coran. Outre le Coran, les musulmans se réfèrent à des transmissions de paroles et d'actes du prophète Mahomet . Ce sont les hadiths. Les différentes branches de l'Islam sont en désaccord sur leur authenticité. L'Islam se répartit en plusieurs courants dont les plus importants sont le sunnisme et le chiisme, ce dernier se retrouvant essentiellement en Irak et en Iran.

Il n'y a pas de clergé dans le sunnisme. L'imam ( conducteur de prière) n'est pas un prètre, c'est un membre de la communauté.

Par contre, dans le chiisme orthodoxe, le clergé des ayatollas reconnait une importante hiérarchie. Le sunnisme rejette cette idée d'un clergé central jouant le rôle d'intermédiaire sans lequel rien n'est possible.

La doctrine du chiisme est basée sur les faits suivants:

La succession de Mahomet est une succession divine.

Comme Mahomet a été choisi par Dieu, son successeur ou imam doit être aussi choisi par Dieu et puis inspiré à Mahomet

Le successeur immédiat de Mahomet est Ali aprés la mort de Hussein au désastre de Kerbala en 630.

Hussein est le petit fils de Mahomet fils de Ali et de Fatima.

Ces remarques sont importantes pour comprendre l'avènement de l'imam Khomeiny choisi par Dieu, avec pour finalité le régime actuel en Iran.

Les cinq piliers de l'Islam sont:

la foi en un Dieu Unique (tawhid) et la reconnaissance de Mahomet comme étant son prophète (chahada), l'accomplissement de la prière quotidienne (salat), la charité envers les necessiteux (zakât) et le pélerinage à la Mecque (hajj) si on en a les moyens matériels ou physiques.

La prédestination fait partie des fondements de l'Islam, notamment dans le sunnisme. Elle consiste à croire que tout ce qui se produit dans ce monde, que les actes soient volontaires ou involontaires, est prédestiné par Allah.

On comprendra mieux les difficutés et les amalgames faits, en Occident autour de l'Islam.

La grande majorité des musulmans n'est ni intégriste ni extrémiste.

Le gros problème des pays islamistes est l'application stricte de la charia et surtout de la condition féminine.

Arrétons nous sur le terme "jihad", c'est à dire la guerre sainte.

Il est fondamental de s'attarder sur ce concept car c'est la clef de voûte des problèmes du Moyen Orient.

On peut classer sommairement le jihad en deux catégories le jihad majeur et le jihad mineur.

Le jihad majeur est l'effort pour lutter contre soi-même, contre l'égoisme, les instincts, l'orgueil et la tentation de dominer les autres .

On peut appeler le jihad majeur, quand il est débarrassé de scories bellicistes, le jihad du moi intérieur. Il vise à purifier le coeur , à corriger ses propres actes et à réaliser l'harmonie à la recherche de l'Unité. c'est la démarche des soufis. C'est ainsi qu'Averroes définit le jihad.

Le jihad mineur ou lutte armée peut être menée contre des musulmans ou des non-musulmans. C'est un devoir collectif. Ce jihad n'est pas inclus dans les obligations religieuses. Le Coran qui a codifié le jihad mineur distingue ceux qui le pratiquent de ceux qui ne le pratiquent pas. Aujourd'hui, l'interprétation extrémiste du jihad mineur a été utilisé pour les guerres entre Irak et Iran; ou les conflits entre factions rivales musulmanes (sunnites et chiites) en Afganistan et en Irak. Il faut souligner que les partisans extrémistes du jihad mineur forment une trés faible minorité du monde musulman.

Dans un Moyen Orient où le compliqué dépasse la fiction tout est question d'interprétation.

Si l'histoire du soufisme est parsemée de conflits entre les différentes confréries, il n'empèche qu'elle est jalonnée d'êtres que leur charisme l a rendus immortels.

L'enseignement dans les zaouias est généralement oral, Les textes écrits par les soufis sont hermétiques. Seule une alchimie permet le decryptage.

Commenter cet article