chapitre 15

Publié le par delville

Le soleil pointe à l'horizon. Un rai de lumière ne laisse entrevoir des disciples qu'une symphonie d'ombres mouvantes sur le mur. Les disciples et les visiteurs forment le cercle rituel. Moussa a allumé trente trois bougies au centre. Elles symbolisent le souvenir de 'Ali dont le corps a été enseveli hier soir. Tahar prend la parole:

"Nous avons l'immense joie de compter parmi nos visiteurs Maître Eckhart dont la renommée dépasse le cadre de son Allemagne natale. Je vous rappelle que Maître Eckhart est un moine chrétien de l'Ordre des Dominicains; Il parcourt l'Europe pour transmettre son enseignement. C'est un homme féru de culture hébraique et musulmante. Comme nos amis Maïmonide et Ibn Ruchd Il est poursuivi par la haine de l'Eglise et notamment par l'Inquisition. (juridiction d'exception établie pour représenter l'autorité du pape quand les tribunaux ecclésiastiques devenaient laxistes par rapport aux "hérétiques".)."

La longue robe de bure se lève lentement. Par un signe de la tête, Tahar donne la parole à Maître Eckhart.

"J'ai connu 'Ali quand je me trouvais en Espagne à Murcie. Je devais rencontrer un rabbin médecin de renom dont j'avais lu "le Guide des Egarés". Il s'agissait de Moïse Maïmonide qui est présent parmi nous avec une autre personne qui m'a marqué par ses commentaires d'Aristote traduits en latin. Ibn Ruchd est aussi parmi nous.

Les juifs et les musulmans considèrent que le Christ n'est pas le "Fils de Dieu" .

"...Non, ils ne l'ont pas tué, ils ne l'ont pas cruficié. Mais quelqu'un lui ressemblant l'a été à sa place. Et ceux qui ont discuté sur ce point , eux mêmes étaient dans le doute. Ils n'avait que des hypothèses... (Coran (4/157)).

Il est inutile de rentrer dans des polémiques et des conflits auquels on assiste actuellement. Quand j'ai rencontré Moîse à Murcie, lieu de naissance de notre Grand Maître Ibn Arabi Son regard m'a impressionné. J'ai retrouvé à travers la lecture du "Guide Egarés" la substance de mon enseignement que j'essaie de faire passer avec beaucoup de difficulté. Nos docteurs en droit canon n'acceptent pas mes propos car ils ne veulent ou ne peuvent pas les comprendre. La nuit précèdant notre départ j'ai fait un rève prémonitoire. Moïse et moi étions sur une barque en plein océan. Le ciel était sans nuages. La pleine lune irisait une légère houle. Soudain une vague énorme se dressa comme un mur devant la barque. C'est alors qu'une imposante stature emergea et fendit la vague pour nous laisser passer. Moïse me dit que c'était 'Ali.

A mon réveil j'eus honte de moi. Je passais mon temps à parler de spiritualité et à fustiger mes élèves par manque de concentration. C'était le premier enseignement de votre maître.

Arrivés à Murcie nous fûmes accueillis à bras ouverts. 'Ali s'inquièta de notre voyage et me parla du rève que j'avais fait sans lui en avoir fait mention. Ayant rencontré un homme remaquable, Moïse et moi décidâmes de l'accompagner sur son retour.

Je n'ai pas profité longtemps de ses enseignements. La mort nous l'a pris. Je suis venu avec un exemplaire des "Instructions Spirituelles". Il m'a été difficile de le faire traduire en arabe car si de trés nombreux ouvrages ont été traduits de l'arabe en latin, le contraire est pratiquement inexistant; c'est l'hébreu qui a servi d'intermédiaire. Hors de la religion littérale, nous avons une démarche commune. Je vais vous lire un petit extrait, celui que 'Ali préfèrait. Maitrisant mal la langue arabe, je vous demande de pardonner mes erreurs. Dans le cas ou l'un d'entre vous ne comprendrait pas je lui demanderai de me faire signe.

Celui qui est tel qu'il doit être a Dieu prés de lui. Celui qui possède Dieu le possède en tout lieu: la rue, l'église, la synagogue, la mosquée. Et pourquoi celui qui ne croirait pas en Dieu ne le possèderait-il pas aussi?

Rien ne te manquera si tu possèdes une volonté vraie et droite. Ce que tu veux fortement, tu l'obtiendras.et ni Dieu, ni aucune créature ne peut te l'enlever. La condition est de vivre intensément le présent. "

Un disciple arrète l'orateur. pour demander comment un chrétien et un musulman peuvent s'entendre tant leur différence doctrinale est grande.

"Ce qui suit sont les paroles de votre maître . Peu importe l'aspect extérieur de la coque pourvu que l'amande soit à l'abri de l'air. L'homme doit coopérer avec son Seigneur. Il faut s'habituer à l'action sans contrainte. Si l'extérieur trouble l'intérieur, le chemin sera long. Les deux peuvent coexister sans que l'équilibre soit rompu. Il ne faut pas agir dans l'espoir d'une récompense, ni avoir en vue ce que l'on peut recevoir ou perdre. On n'enlève pas à l'être ce quil est, doit lui être enlevé ce qu'il n'est pas.

Quoique chrétien, je reçus de 'Ali le wird que je réciterai chaque fois que j'en aurai l'occasion.

Evite les louanges autant que les blâmes.

Sors du matériel pour comprendre le sens donné à ta foi.

Meurs au monde évanescent pour atteindre l'extinction en Dieu (fana)

Tu ne contempleras ton Seigneur que si les voiles sont retirés.

Cesse les suggestions permanentes pour vivre l'Eternel Présent.

Libère ton âme.

Parler des étapes mystiques d'un maître spirituel est une spéculation dangereuse pour des êtres humains qui, plongés dans les ténèbres, se targuent de vouloir tout expliquer. Voila le peu que j'avais à vous dire".

Maître Echart est un spéculatif qui s'attache plus à la théorie qu'à la pratique. 'Ali et lui ont des voies complémentaires. A la différence du premier le second n'a affaire qu'à des âmes vouées à la vie religieuse.

Maître Eckhart emprunta à Sohrawardi (1155/ Sohraward en Iran-1191 Alep en Syrie) l'idée de la Hièrarchie Céleste. Ce philosophe essaya d'unifier l'heritage des anciens perses, la philosophie platonicienne et la révélation islamique. Orient et Occident n'ont pas de signfication géographique. L'Orient est un "orient intérieur" le symbole de la Lumière, de la Connaissance. Il est opposé à l'Occident, "l'exil occidental" qui est l'éloignement symbole des ténèbres. Comme Ibn Arabi L'Imagination Créatrice joue un grand rôle dans sa philosophie. Sa mystique l'éloigna fortement de l'orthodoxie islamique, Il fût executé comme hérétique à l'âge de trente-six ans sur l'ordre du sultan Salâh'-al-Dîn dans la citadelle d'Alep. Lors de l'entrevue de Murcie 'Ali avait apprécié la voie de ce chrétien ouvert aux autres religions qui recherchait l'Unité comme les autres maîtres soufis. Il y a à méditer sur son idée force:

Dieu n'est Dieu que lorsqu'il y a des créature, si elles n'étaient pas elles ne seraient pas non plus.

Cela en dit long sur le personnage.

Commenter cet article